Théâtre – Musique – Danse – Rencontres d’auteurs

Continents noirs


©
Cameroun/Sénégal/France

Rencontre avec l’éditeur Jean-Noël Schifano et les auteurs Eugène Ebodé, Mamadou Mahmoud N’Dongo


Sous l’oeil pétillant de Jean-Noël Schifano, fondateur de la collection Continents noirs chez Gallimard, deux auteurs se rencontrent : une fiction « documentée » - La Rose dans le bus jaune - autour de la personnalité charismatique de Rosa Parks, égérie du mouvement des droits civiques noirs, amie de Martin Luther King, pour Eugène Ebodé ; un roman sec et rythmé - Remington - nourri de culture rock, au parfum des bars parisiens, pour Mamadou Mahmoud Ndongo. Entre ces deux-là, toute une histoire de musique et de littérature.

Jean-Noël Schifano (France) Créateur et directeur littéraire de la collection Continents noirs/Gallimard, Jean-Noël Schifano est également écrivain et traducteur de textes italiens (Umberto Eco, Italo Svevo, Elsa Morante…) . Auteur de romans, récits et essais, il voue une passion à Naples, qui est présente dans tous ses livres depuis 1981. « Citoyen d’honneur » de cette ville, il y a dirigé l’Institut français de 1992 à 1998, après avoir enseigné dans les principales universités du sud de l’Italie. En 2007, il publiait un Dictionnaire amoureux dédié à cette ville qui est pour lui une véritable source de vie et de création.

Eugène Ebodé (Cameroun/France) Diplômé de l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence et de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences de l’Information et de la Communication, ancien chef de cabinet du maire d’Achères (Yvelines), il a aussi été chroniqueur littéraire de l’émission Cosmopolitaine sur France Inter. Il est chroniqueur de littérature francophone au Courrier de Genève depuis 2006 et il enseigne l’écriture journalistique à l’Université de Nîmes depuis 2011. Romancier, ses œuvres sont publiées, chez Gallimard dans la collection Continents noirs : La Rose dans le bus jaune (2013), Métisse Palissade (2012), Silikani (2006)…

Mamadou Mahmoud N’Dongo
(Sénégal/France) Écrivain, photographe et cinéaste, Mamadou Mahmoud N’Dongo a étudié l’histoire de l’art, le cinéma et la littérature. Il pratique le piano et la guitare et la musique est toujours présente dans son écriture. Il a écrit deux romans parus au Serpent à plumes : Bridge Road (2006), El Hadj (2008), et chez Gallimard/Continents noirs La Géométrie des variables (2010), Mood Indigo (2011) et Remington (2012). Il a réalisé des films de fiction : Le Mangeur d’hélium, Solo, L’œil et ses photographies ont été exposées à différentes reprises dans de nombreuses villes d’Europe et d’Afrique.

Lecture par Nadine Béchade.

En collaboration avec la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges.

Galerie Photos

  • Eugène Ebodé
  • Mamadou Mahmoud N'Dongo