Théâtre – Musique – Danse – Rencontres d’auteurs

Jean-Luc Raharimanana


©
Madagascar/France

Lecture de "Par la Nuit" par l’auteur et le musicien Tao Ravao


Par la nuit Voix et corps, la parole héritée et celle dite d’aujourd’hui, dans la bouche du dominé pèsent encore des tares de l’histoire, corps dénié toujours, malmené, voix inaudible malgré le scandale de la pauvreté et des violences qui l’accompagnent. Où retrouver voix dans le filet de sang qui hante la mémoire ? Que convoquer de la barbarie des hommes dans l’imposture qui masque leurs actes ? Une lecture où Raharimanana reprend ses écrits et se verse dans la musique inclassable de Tao Ravao pour tutoyer le dit et l’indicible, pour approcher de la nuit et en caresser les rêves… ou les cauchemars.

Raharimanana
Auteur de romans, essais, poésies, œuvres théâtrales, Raharimanana a vécu dans un pays traversé par la violence et la pauvreté. Il s’est exilé en France avant de retourner en 2002 à Madagascar pour défendre son père arrêté et torturé. Marqué à vif par l’histoire, la géographie magique/maléfique de son pays, il ressent la nécessité de se consacrer à la restitution de la mémoire malgache, trahie par des récits où se confondent mythe et réalité. Traduit en allemand, anglais, italien et espagnol, il a reçu de nombreux prix dont le Prix Poésie du livre insulaire 2011. Parmi ses œuvres récentes (Ed. Vents d’ailleurs) : Les Cauchemars du gecko, 2011 ; Portraits d’insurgés, Madagascar 1947, avec le photographe Pierrot Men, 2011 ; Madagascar 1947, essai, 2007, réédition en 2008.

Tao Ravao
Musicien poly-instrumentiste malgache, Tao Ravao compose, interprète et chante. Ses instruments sont aussi bien traditionnels que modernes : valiha (harpe malgache), kabosy (Luth malgache), lapsteel (guitare hawaïenne), litungu (harpe du Kenya), krar (harpe d’Ethiopie), guitare sèche et basse. D’abord mandoliniste puis banjoïste, c’est avec la guitare que le musicien de rue sillonne l’Europe pendant sept ans. La rencontre avec Homesick James, le père du blues électrique sera déterminante. Il joue aux côtés de « Big Walter Horton », Louisina Red, Eddie C. Campbell, Grady Gaines. Tao RAVAO accompagne lors d’une tournée mondiale le joueur de Valiha Justin Vali. Il enregistre aussi de nombreux disques, assure la direction artistique de musiciens comme D’Gary, Jean-Emilien et Sengé primé par RFI et compose aussi pour le théâtre tels Un jour, ma mémoire de Michèle Rakotoson, Noirs paradis de R.Lykson et Introspection de Peter Handke
Parmi ses derniers enregistrements : Lazao Izy, Tao Ravao / Vincent Bucher (Cinq Planètes 2008) et Vazo, Tao Ravao et son quartet (Cinq Planètes 2012).

Lecture par Raharimanana,accompagné du musicien Tao Ravao.

Présenté en collaboration avec Les Saisons du Vieux Château à Vicq-sur-Breuilh, l’Association Passerelles et la Mairie à Lioux-les-Monges.