Théâtre – Musique – Danse – Rencontres d’auteurs

Afin de faciliter la circulation des textes nouvellement écrits à l’intérieur d’un espace multilingue comme la Caraïbe, la francophonie peut s’honorer de considérer la traduction comme faisant partie de ses alliés. C’est pourquoi le festival suit depuis 2007 avec intérêt les activités de l’association ETC Caraïbe et met en valeur les prix qui distinguent les auteurs de cet espace, ouvrant ainsi, grâce à l’association Beaumarchais, une possibilité de résidence à Limoges pour un auteur de la Caraïbe.

ETC Caraïbe est une association d’auteurs dramatiques dont les objectifs sont la découverte, la formation, la diffusion des auteurs de Caracas à Cuba. Depuis quatre ans, elle traduit, édite, organise des lectures dans la zone Caraïbe (Venezuela, Guadeloupe, Martinique…) et dans le monde (Paris, Québec, Bruxelles, New York…). Dirigée par Danielle Vendé, elle compte aujourd’hui deux cent auteurs qui écrivent en français, espagnol, anglais ou néerlandais.

Le jury du concours d’écriture théâtrale contemporaine en Caraïbe, est présidé par Danielle Vendé, directrice artistique d’Etc-Caraïbe. Les Francophonies en Limousin invitent les auteurs primés à venir à Limoges à l’occasion du Festival. En septembre 2012, la lauréate Marie-Thérèse Picard a été accueillie en résidence à la Maison des Auteurs.

Le 6eme Concours d’écriture théâtrale contemporaine en Caraïbe.
Ce concours d’écriture théâtrale (clôturé le 25 juin pour l’édition 2013), est ouvert à toute personne physique majeure résidant dans la Caraïbe ou originaire d’un des pays de la Caraïbe. En partenariat avec Beaumarchais/SACD, la Ville de Paris, le festival des francophonies en Limousin/Maison des Auteurs de Limoges et la Maison Antoine Vitez, le concours ETC_Caraïbe décerne trois prix le meilleur texte francophone est dote de 2.500 € de bourse associée à une résidence d’écriture à Limoges, une aide à la production de 5.000 € et une aide à l’édition de 1.000 euros, le prix du meilleur texte non francophone est dote d’une bourse de 1.300 € associée à une résidence d’écriture en France et de la traduction du texte en français et le prix Manus Gottin du meilleur texte créolophone, dote d’une bourse d’écriture de 1.300 € et/ou d’une résidence d’écriture.

PDF - 1.9 Mo

Voir les résultats du concours 2013

Les lauréats

Le prix d’écriture théâtrale contemporaine en Caraïbe, décerné par l’association Beaumarchais en partenariat avec ETC Caraïbe, a été attribué à :

- en 2007 : Pascale Anin pour Les Immortels
- en 2009 : Guy Régis Junior pour Le Père.
- en 2011 : Marie-Thérèse Picard pour La Médaille
- en 2013 : Gaël Octavia pour Cette guerre que nous n’avons pas faite

L’auteur reçoit une bourse d’écriture Beaumarchais pour terminer sa pièce et est accueilli en résidence à Limoges à la Maison des auteurs.

Le prix Caraïbe des auteurs non francophones, décerné par la Ville de Paris, a été attribué à :

- en 2007 : Ariel Felipe Wood, auteur cubain pour El pasado de l’ante. La pièce sera traduite en français avec le concours de la Maison Antoine Vitez. L’auteur a été accueilli à la Maison des Auteurs, avec son traducteur, en 2008.
- en 2009 : Gustavo Hott (auteur vénézuelien) pour sa pièce Señorita y Madame (traduit de l’espagnol en français par Françoise Thanas, avec le concours de la Maison Antoine Vitez.
- en 2011 : Appoline Stewart pour Les trois grâces.
- en 2013 : 0’Winston Farrell pour The house on the lansdship

Le Prix Marius Gottin pour Etc-Caraïbe a été attribué à :

- en 2011 : Jean René Lemoine pour sa pièce Médée poème enragé.
- en 2013 : Fauber Bolivar pour Mon ami Pyero

Prix spécial du jury

- en 2013 : Jean-Durosier Desrivières pour La jupe de la rue Gît-le-cœur

Renseignements auprès de ETC Caraïbe :
06 90 49 36 81 ou 06 96 22 58 63
etc_caraïbe@hotmail.com

Règlement et participation

Les partenaires

Le concours d’écriture théâtrale contemporaine en Caraïbe est organisé par l’association Etc Caraïbe en partenariat avec Beaumarchais/SACD, la Mairie de Paris et le festival des francophonies en Limousin.

Etc-caraibe est conventionnée par la DRAC Martinique, subventionnée par les DRAC Guadeloupe et Guyane, l’ensemble des conseils généraux et régionaux des trois DFA et soutenue l’IFPC UNESCO..